Domaine de Soriel
Bonjour ! Mettez vous dans l'ambiance du serveur, une playliste se trouve en haut de la page

Velsharoon [Demi-Dieu - Neutre Mauvais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Velsharoon [Demi-Dieu - Neutre Mauvais]

Message  DM-Soriel le Lun 13 Juin - 18:19

Le Staff a écrit:Sur simple demande de Wizards Of The Coast, nous retirons ces posts.

Velsharoon
L'élogieux, archimage de la nécromancie, seigneur de la crypte oubliée



Demi – dieu
Alignement : Neutre mauvais
Attribution : Nécromancie, liches, morts–vivants
Domaines : Magie, Mal, Mort, Morts–vivants
Domaines NWN : Magie, Mal, Mort
Arme : Bâton
Adeptes : Liches, nécromanciens, ceux qui cherche l'immortalité, culte du dragon.

Velsharoon est un ancien Magicien Rouge et candidat au poste de zulkir de la nécromancie à Thay. Après avoir été éconduit par Szass Tam, il découvrit un peu plus tard un procédé magique décrit par Talos le destructeur et devait permettre à un puissant mage d’accéder à l’essence divine. Velsharoon utilisa ce procédé pour se transformer en liche, puis en quasi-déité( avec le soutien de Talos). Tandis qu’il servait loyalement Talos depuis de nombreuses années, il vit ses pouvoirs lui échapper rapidement au bénéfice de son mécène et se mit donc au service d’Azouth. Il vit à présent sous le joug d’un accord malaisé passé avec le Destructeur, qui stipule qu’il doit obéissance au Seigneur des sorts, tout en prônant la destruction en encourageant ses adeptes à libérer des monstres morts vivants sur le monde. Shar l’a récemment entretenus de l’usage qui pourrait être fait de la toile d’Ombre, et il est vraisemblable que Velsharoon se retrouve bientôt à servir un troisième maître.
Velsharoon est vaniteux, égoïste et méchant, et c’est un dieu obnubilé par un sentiment de vengeance. Il est obsédé par les expériences qu’il mène sur les vivants comme sur les morts, d’autant qu’il ne se soucie guère du sort des créatures inférieures. En bien des manières, il se comporte encore comme le mortel qu’il était il n’y a pas bien longtemps de cela, même s’il a aujourd’hui beaucoup plus de puissance que jadis.
Velsharoon prêta donc allégeance à Azouth qui, avec l’aide de Mystra, empêcha Talos de se venger. Depuis, Velsharoon a renouvelé son alliance avec Talos, dans le plus grand secret, et s’est mis à flirter avec Shar, sachant qu’il sert toujours Azouth officiellement. Velsharoon méprise Cyric, Jergal et Kelemvor, car tous trois perturbent régulièrement ses plans.
Mais Velsharoon a son propre quota d’ennemis. Azouth, son protecteur, ne l’apprécie guère et ne le protège que contre Talos, du fait qu’il est dans l’intérêt de Mystra de faire cesser les tentatives menées par Talos pour s’approprier la magie sauvage, l’un des fiefs de cette dernière. Talos n’a pas oublié la trahison de Velsharoon et pourrait bien lui en faire payer le prix lorsqu’il en aura l’opportunité. Kelemvor et Jergal le déteste pour avoir créé des morts vivants, ce qui perturbe leur conception de l’ordre naturel et la majeur partie des divinités lui sont opposées pour la même raison. Enfin, il entretient une rivalités avec Cyric, fondée sur leur volonté commune de dérober le pouvoir de la divinité de la mort.
Simultanément, Velsharoon s’est imposé comme un maître en diplomatie et en négociation lorsque le besoin en fait sentir, et s’est montré capable de tourner ses propres ennemis les uns contre les autres. Il reste à voir s’il peut parvenir aux mêmes prouesse avec Shar. Etant donné ses talents et son impudence, il est susceptible soit d’accéder subitement à un statut très élevé, soit de se faire écraser et absorber à la suite d’une grossière erreur.

Attribution :

Nécromancie, liches, mort-vivants.Velsharoon encourage l’étude et la pratique de la nécromancie par tout ceux qui en possède le talent. Il considère la nécromancie et la condition de mort-vivant comme l’idéal pour ceux qui souhaitent laisser leur empreinte sur le monde plutôt que de disparaître dans un anonymat obscur. Sa philosophie s’articule autour d’un étrange dualisme qui comprend l’étude de la nécromancie en tant qu’idéal de recherche métaphysique et, simultanément, encourage l’expérimentation et la création de morts vivants sans ce soucier des conséquences.
La vie et la mort sont les deux faces de l’existence éternelle. S’abandonner à l’une revient à se cloîtrer dans l’obscurité. Le véritable pouvoir se situe dans l’incertaine région qui sépare la vie et la mort. En cherchant à explorer et à prolonger la condition et la forme de la mortalité et la vie des mortels on étend sa connaissance du monde et de son infinie complexité. Ne laissez personne perturber le cours de ces recherches, car leurs résultats vaudront bien les sacrifices réalisés en chemin. Le savoir est le pouvoir, et la connaissance de la vie et de la mort confère un pouvoir sur tous les êtres, vivants ou morts.

Adeptes :

Liches, Nécromanciens, Ceux qui cherchent l'immortalité, culte du dragon.L’Église de Velsharoon est très récente, et le peu de hiérarchie qu’elle renferme se trouve dans les temples. Nombre des prêtres de Velsharoon consacrent leurs journées à diverses recherches nécromantiques, dans le but de saisir et de répandre les connaissances du culte en matière de vie, de mort et de morts-vivants. Beaucoup disposent de nombreux serviteurs morts-vivants, dont certains sont uniques. Quand une telle création a joué son rôle, le chercheur en herbe lui imprime le symbole de son dieu sur la poitrine et au fer rouge, avant de l’abandonner à Faerûn. D’autres prêtres de Velsharoon soutiennent activement le culte via embaumements profanation de sépultures et enseignement. Certains des prêtres de bas niveau comptant parmi les plus sympathiques soignent les maux mineurs des populations pour financer l’Église et glaner des renseignements quant à ses ennemis.
Les prêtres de Velsharoon prient pour obtenir leurs sorts à minuit, lorsque les secrets de la nuit sont les plus dévoilés. Pour une foi relativement jeune, le culte de Velsharoon dispose déjà d’un grand nombre de jours et rituels sacrés. Cependant, l’Église n’a toujours pas fixé de credo homogène, ce qui explique que les rituels varient grandement d’un temple à l’autre. Deux rituels sont tout de même largement répandus. La Fermeture de la crypte et le Pacte d’immortalité constituent deux rituels qu’exécutent les puissants prêtres, ce qui leur permet d’être automatiquement réanimés ou ressuscités s’ils viennent à être terrassés. Ces deux rituels incluent de nombreuses incantations terrifiantes et le sacrifice d’un grand nombre d’êtres conscients d’alignement bon. Les plus grands théologiens de la foi prétendent que ces rituels comptent parmi les sept de la voie de l’immortalité que Velsharoon révélera. De nombreux prêtres se multiclassent en nécromanciens.
Du fait de leur spécialisation en nécromancie, bon nombre de ses adeptes se tournent vers la Toile d’Ombre, ce qui le met dans une position délicate vis-à-vis de Shar, car il souhaiterait que ses fidèles gagnent en puissance sans les perdre au profit d’une divinités rivale. Bien qu’il se déclare au service d’Azouth ( et, a travers lui, de Mystra), Velsharoon encourage en fait ses disciples à tuer les fidèles de ces divinités lorsqu’il en on l’occasion afin de promouvoir son propre pouvoir. La plupart de ses adeptes profanes sont des magiciens, quelques étranges ensorceleur dont l’obsession est de créer des morts vivants ayant également rejoint son clergé.


Histoire/relations :
Mortel, Velsharoon était un Magicien Rouge renégat de Thay dont le grand rival était Szass Tam. Il découvrit un moyen conçu par Talos visant à glaner un statut divin, mais il comprit rapidement que le Seigneur des Tempêtes comptait l’exploiter jusqu’à ce qu’il soit anéanti. Velsharoon prêta donc allégeance à Azouth qui, avec l’aide de Mystra, empêcha Talos de se venger. Depuis, Velsharoon a renouvelé son alliance avec Talos, dans le plus grand secret, et s’est mis à flirter avec Shar, sachant qu’il sert toujours Azouth officiellement. Velsharoon méprise Cyric, Jergal et Kelemvor, car tous trois perturbent régulièrement ses plans.

Dogme :
La vie et la mort sont les deux faces de l’existence éternelle. S’abandonner à l’une revient à se cloîtrer dans l’obscurité. Le véritable pouvoir se situe dans l’incertaine région qui sépare la vie et la mort. En cherchant à explorer et à prolonger la condition et la forme de la mortalité et la vie des mortels on étend sa connaissance du monde et de son infinie complexité. Ne laissez personne perturber le cours de ces recherches, car leurs résultats vaudront bien les sacrifices réalisés en chemin. Le savoir est le pouvoir, et la connaissance de la vie et de la mort confère un pouvoir sur tous les êtres, vivants ou morts.
avatar
DM-Soriel
Méchante meujeu en chef

Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33

http://domsoriel.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum