Domaine de Soriel
Bonjour ! Mettez vous dans l'ambiance du serveur, une playliste se trouve en haut de la page

Waukyne [Déesse Mineure - Neutre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Waukyne [Déesse Mineure - Neutre]

Message  Torminatrice le Lun 13 Juin - 16:59

Le Staff a écrit:Sur simple demande de Wizards Of The Coast, nous retirons ces posts.

Waukyne
L'amie des marchands



Déesse mineure
Alignement : Neutre
Attribution : Commerce, monnaie, richesse
Domaines : Commerce, Connaissance, Protection, Voyage
Domaines NWN : Connaissance, Protection, Voyage
Arme : Nunchaku
Adeptes : Marchands, commerçants, riches, chasseurs de voleurs.

Les Waukyniens doivent reverser à l’Eglise 25% de l’argent qu’ils gagnent, ce qui n’inclut pas ce que leur paye leur temple ni les fonds recueillis lorsqu’ils lancent des sorts sur les fidèles à l’intérieur de leur temple. Sont concernées par cet impôt les intérêts de leurs investissements, les trésors qu’ils découvrent lors de leur carrière d’aventures, les récompenses qu’ils touchent, les salaires qu’on leur verse, et ainsi de suite.

La plupart des anciens prêtres de Waukyne se sont aujourd’hui convertis au culte de Lliira, qui s’est autoproclamée régente dans l’attente du retour de l’Amie des Marchands, mais d’autres sont également allé rejoindre le clergé de Tymora, Lathandre, Beshaba ou Shaundajul. Ceux qui restent se font toujours appeler Waukyniens, mais la plupart des autres prêtres leur ont donné le surnom de « paniers percés », non parce qu’ils sont devenu pauvres mais parce qu’ils depensent sans compter. Sa hierracchie n’est pas très stricte, mais tous les temples de Féerûne dépendent d’un seul et unique chef, qui porte le titre de Saint Coffre.

Les novices sont connus sous l’appellation de Telchars. Par la suite, les prêtres peuvent prétendre aux titres suivants, par ordre d’importance :

• Pièce
• Abréant
• Comptable
• Trabbar
• Investisseur
• Halanthi
• Préteur
• Syndo
• Fortune
• Grand Trabbar
• Dépensier
• Grand Syndar
• Or suprême
• Saint Coffre

Les temples dédiés à Waukyne n’obéissent pas à un style architectural particulier, mais tous multiplient les décorations intérieures et extérieures, qu’il s’agisse de cathédrales élancées ou de temples à la mode antique. Les décorations couvrent les murs, le sol et, si possible, le plafond. Les ornements sont baroques, complexes et bigarrés. Ils intègrent toujours autant de métaux précieux et de gemmes.

Résumé

Waukyne est une déesse relativement jeune. Elle est vibrante d'énergie, de vivacité et de vie. Elle aime les richesses non pas pour ce qu'elles sont mais simplement pour ce qu'elles peuvent apporter à leurs propriétaires. Elle aime marchander ainsi que l'effervescence et les bousculades des grands marchés. Elle est la déesse des transactions ouvertes mais aussi des dessous de tables -elle domine à la fois les marchés officiels et le marché noir. Waukyne est une déesse versatile qui peut s'enthousiasmer pour une innovation puis soudainement devenir têtue et obtuse. Un tel comportement lui attire d'ailleurs régulièrement des problèmes.

Le clergé de Waukyne est riche, non pas parce qu'il se contente d'accumuler les richesses, mais parce qu'il sait investir sagement et utiliser ses richesses de manière à accroître sa popularité, puissance et renom. Les prêtres de Waukyne voyagent de par le monde pour aider les marchands. Ils font souvent office de prêteurs d'argent, de changeurs de monnaies, de banquiers et de receleurs. Le culte impose qu'ils lui reverse 25% de leur revenus. Cet argent est ensuite investi dans les entreprises commerciales dirigés par les fidèles (si les responsables du clergé estiment tout de même que ces entreprissent sont viables). Il peut aussi être investi pour soutenir des entreprises commerciales contrôlées par de riches marchands non-membres du culte, ceci afin de les inciter à vénérer Waukyne (et à faire de généreuses donations au temple). Le clergé n'est pas au-dessus de l'utilisation de méthodes illégales pour influencer le marché mais, publiquement, il réprouve haut et fort de telles pratiques. Le clergé de Waukyne s'assure toujours que les prêtres chargés d'utiliser de telles méthodes le font le plus discrètement possible.
Les prêtres de Waukyne prient juste avant le coucher du soleil et ils doivent commencer leur prière en jetant une pièce dans un bol de cérémonie ou dans une étendus d'eau.

Le clergé de Waukyne célèbre une douzaine de grands festivals tout au long de l'année. Ces cérémonies publiques sont destinées à honorer les textiles, la richesse, la générosité, les investisseurs, les parures, l'art et la manière de conclure des accords commerciaux, les primes, la magie, les gardes, les artisanats et le côté sombre de la richesse (il s'agit d'un moment plus solennel et moins festif au cours duquel les prêtres de Waukyne rappellent à tous les dangers de tous les excès - cupidité, avarice...).
Les prêtres de Waukyne se multiclassent généralement en bardes ou en roublards de manière à améliorer leurs compétences sociales et leurs aptitudes à négocier.

Histoire/relations

Waukyne disparut lors du Temps des Troubles, ce qui ne fut pas sans provoquer une importante confusion au sein de ses fidèles. Elle réapparut en 1371 CV après avoir été libéré de sa prison. Durant tout ce temps et contre sa volonté, elle avait été retenue sous sa forme mortelle par le démon Graz'zt, qui l'avait enfermée au cœur de l'Abysse. Depuis lors, elle a su rassurer et réorganiser ses fidèles tout en leur prouvant que ses pouvoirs divins n'avaient pas été affaiblis par cette dure période de sa vie. Elle est allié à Lliira (qui détint ses attributions tandis qu'elle était emprisonnée), à Gond et à Shaundakul (dont les attributions complètent parfaitement les siennes). Ses seuls véritables adversaires sont Mask et Graz'zt.

Dogmes

Waukyne enseigne que la voie du commerce est celle qui mène le plus facilement à la richesse. Accroitre la prospérité de tout un chacun permet de toujours plus civiliser Féerûne, de rendre tout le monde heureux et de rapprocher les races intelligentes de l’âge d’Or que la déesse prédit pour bientôt. Ceux qui vénèrent l’Amie des Marchands ne doivent jamais détruire la moindre marchandise. Il leur est également interdit d’empêcher le commerce de quelque manière que ce soit et de propager les rumeurs mesquines qui pourraient faire chuter les ventes. Il convient même de réfuter ces calomnies aussi souvent que possible et de rétablir la vérité autant que se faire se peut.

Les fidèles doivent donner sans compter aux mendiants et aux entreprises, à la fois pour leur permettre de mieux vivre et pour étaler la richesse de l’Eglise, dans l’espoir qu’une telle opulence poussera certains à se convertir. Lorsque tout le monde a de l’argent, on a moins tendance à amasser ses maigres possessions et les ventes repartent ; aussitôt, l’économie suit et tout le monde y gagne. L’argent permet de faciliter la vie de chacun et rapproche d’autant plus l’Age d’Or.

Waukyne tient le discours suivants aux Telchars : « Vénère-moi et je te rendrai riche. Protéger tes finances revient à bien me servir et les partager avec les autres garantit ton succès à venir. Fais appel à moi en affaires et je te répondrais. Les audacieux amassent les richesses et les prudents les conservent. Mais les timorés, eux, perdent tout. »

en résumé:
Les échanges marchants ouvrent la route vers la fortune. Augmenter la prospérité générale permet d'améliorer le niveau de civilisation
d'un peuple. Cela permet aux individus intelligents et travailleurs de se rapprocher et de s'approcher ensemble de l'âge d'or qui attend l'humanité. Ne détruisezaucun bien marchand, n'imposez aucune restriction aux échanges commerciaux et ne propagez aucune mauvaise rumeur pouvant mettre en péril le commerce d'un individu. Donnez généreusement votre argent aux mendiants et aux entreprises prometteuses. Souvenez vous que plus vous accumulez de richesses,plus il est important de les dépenser pour faire vivre le cycle de la vie marchande. Vénérez Waukyne, c'est apprendre à connaitre la richesse. Protéger votre richesse, c'est apprendre à vénérer votre déesse; savoir la partager pour qu'elle fructifie et qu'elle fasse vivre d'autres individus, c'est semer les graines de votre propre succès dans la vie et sous la protection bienveillante de Waukyne. Faites appel à son nom lors de vos transactions et elle viendra se tenir à vos côtés pour vous guider sagement. Les audacieux trouvent l'or, les plus prudents le conservent et les timides le donnent.

Activités quotidiennes

Les Waukyniens arpentent les Royaumes pour aider les marchands et els temples qui changent de l’argent et proposent des entrepôts ou recèlent les objets voles. Ils se font toujours payer pour prodiguer leur assistance dans ces domaines. Lorsque les marchands se montrent généreux avec les temples, ces derniers leur proposent souvent des logements dans lesquels ils peuvent résider lorsqu’ils sont de passage en ville.

Les membres du clergé ont ordre d’investir dans toutes les entreprises financières gérées par des fidèles si elles présentent les garanties suffisantes. Lorsqu’elles sont dirigées par d’autre individus, il leur faut également les évaluer avec le plus grand soin pour peu que les sommes qu’ils reçoivent pour ce faire soient suffisamment élevées. Cela ne leur pose aucun problème de conscience de manipuler le commerce à l’aide de rumeurs, rachats, attaques de brigandes commandités par leur soins et autres coups bas, mais le grand public critique violement de tels procédés, à tel point que l’Eglise n’a d’autre choix que de les condamner ouvertement… et d’ordonner à ses prêtres de faire montre d’une grande discrétion lorsqu’ils y ont recours, afin que personne ne puisse jamais prouver qu’ils y sont mêlés. L’enrichissement personnel est le signe de la sagesse chez les Waukyniens, mais il doit être obtenu en investissant, et non en se livrant à des actes illégaux.

Festivités et cérémonies

En règle générale, l’autel dédié à Waukyne prend la forme d’un bloc de pierre sans ornement ou d’une table en bois, sur lequel repose une coupe en or bénie par les prêtres. Lorsque pièce d’or et autres richesses sont déposées dans cette dernière, elle s’élève lentement, ce grâce à un enchantement qui gagne en puissance au fur et à mesure que le poids non organique contre lequel il doit lutter s’accroit. Tous les rituels de l’Eglise sont centrés sur les offrandes qui sont versées dans cette coupe, à tel point qu’un prêtre se trouvant loin d’un temple ne peut prier la déesse que s’il commence par jeter une pièce dans un plan d’eau ou cours d’eau et la laisser derrière lui lorsqu’il a fini.

La première cérémonie d’importance est la Seconde Peau, à laquelle doivent se livrer les novices intégrant les rangs du clergé et les prêtres bénéficiant d’une promotion. Le Waukynien pénètre dans le temple après s’être roulé dans la terre ou la boue et avance jusqu’à l’autel à genoux, en tirant derrière lui un sac contenant son poids en or. Il dépose l’or sur l’autel et embrasse la coupe, après quoi tous les prêtres présent chantent un hymne joyeux et plusieurs dalles du sol s’effacent pour révéler un bain chaud, parfumé aux épices. Quand le suppliant est entré dans l’eau, la coupe se soulève d’elle-même, vient se stabiliser au-dessus de lui et déverse sur lui une pluie d’or liquide (eau bénite avec paillettes d’or). Le prêtre se baigne jusqu’à être propre, tandis que ses compagnons continuent de chanter les louanges de la déesse. Quand il sort du bain, il est recouvert d’une fine pellicule d’or. On lui apporte alors de quoi se sécher et de splendides atours, après quoi le rituel s’achève par un somptueux banquet.

La cérémonie la plus connue est la Marque de la Dame au terme de laquelle le Waukynien repart avec une grosse pièce frappée du profil de la déesse. Elle récompense les prêtres et fidèles qui ont connu un grand succès dans leurs entreprise. L’Elu repart avec la pièce cousue sur une écharpe, tandis que tous ceux qui assistent au rite ont droit à une pièce d’or normale (certains Waukyniens possèdent plusieurs de ces pièces géantes ; extrêmement fragiles et très recherchées, elles valent un minimum de 450PO chacune). Les voleurs potentiels sont prévenus : les prêtres de l’Amie des Marchands connaissent apparemment un sort qui leur permet de suivre ces pièces à la trace. A deux reprises, lorsque cette récompense avait été volée, les Waukyniens ont retrouvé les voleurs et leur ont fait payer leur sacrilège de leur vie.

L’Eglise de Waukyne reconnaît de nombreuses fêtes calendaires et la Seconde Peau comme la Marque de la Dame sont généralement accomplies lors de l’une d’entre elles. Ces rassemblements s’effectuent toujours en un lieu où il est possible de chanter, puis une parade part de l’endroit choisi pour rejoindre le temple. Là, un sermon est suivi par la cérémonie, puis par un festin qui se prolonge jusque tard dans la nuit. Lorsque la date ne correspond pas à celle d’un rite, celui-ci est remplacé par une prière commune dirigée par le prêtre de plus haut rang présent. Cette fête est toujours très joyeuse et s’accompagne toujours de jongleurs, danseurs, conteurs, contorsionnistes, dresseurs d’animaux et autres prestidigitateurs.

Chaque temple a la possibilité d’ajouter son propre festival à tous ceux qui sont déjà reconnus et qui se montent au nombre de douze. On les nommes les 12 Hauts Festivals; il s’agit de : Réconfort des Comptes, Grand Tissage, Haultepièce, Sphères, Sammardach, Brilleboucle, Sornyn, Huldark, Spryndalar, Marthoun, Téhenntéahan et Orbar.

Tenues

Les members du clergé de Waukyne sont parmi ceux qui revêtent les plus beaux atours. Leur tenue est en effet assez belle pour rivaliser avec celle des prêtres de Sunie, Milil ou Lathandre. Lors des cérémonies, ils enfilent des dessous de soie blanche, une robe aux manches bouffantes et ouvertes sur une partie de leur longueur, des bottes, un pince-nez ou un face-à-main, divers objets utiles pendus au bout de rubans de soie et une grande mitre dorée, sertie de pierres précieuses. Il est également possible de revêtir une tunique, un pantalon, un collant ou un tabard, mais de tels habits doivent toujours être taillés dans de riches textiles et arborer des couleurs chatoyantes. L’ensemble est couvert d’une cape rouge couverte de broderies et alourdie par mille rajouts en métal précieux. On y ajoute aussi des gants blancs et une canne ou un bâton qui est, soit magique, soit ciselé avec soin et serti de gemmes. Il n’est pas rare que la mitre des prélats s’orne d’une couronne et que leur tenue soit plus flamboyante encore que celle des monarques.

Lorsqu’ils se promènent en ville, les Waukyniens s’habillent comme de riches marchands. Par contre, quand ils pressentent un danger, ils revêtent une armure dorée, peint en blanc et ornée de fresques détaillées. Ils aiment se déplacer à bord de litières dont l’occupant peut être isolé du reste du monde à l’aide de rideaux, ou encore de chars enchantés.

Ordres affiliés

Aucun ordre n’est affilié à l’Eglise de Waukyne. Le clergé soutient toutefois les aventuriers suffisamment compétent, à condition qu’ils acceptent de reverser 20% de leur gains au temple dont ils dépendent. L’Eglise fait également appel à des mercenaires et à des aventuriers pour garder ses navire ou ses caravanes. Des rumeurs prétendent que l’Eglise de Waukyne serait alliées depuis longtemps au Trône de Fer.

Torminatrice
Méchante meujeu en chef

Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33

http://domsoriel.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum