Domaine de Soriel
Bonjour ! Mettez vous dans l'ambiance du serveur, une playliste se trouve en haut de la page

Kelemvor [Dieu Supérieur - Loyal Neutre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kelemvor [Dieu Supérieur - Loyal Neutre]

Message  Torminatrice le Lun 13 Juin - 16:23

Le Staff a écrit:Sur simple demande de Wizards Of The Coast, nous retirons ces posts.

Kelemvor
Seigneur des morts, Juge des Damnés



Dieu supérieur
Alignement : Loyal neutre
Attribution : Les morts, la mort
Domaines : Destin, Loi, Protection, Voyage et en spécial Repos éternel.
Domaines NWN : Mort, Protection, Voyage
Arme : Epée bâtarde
Adeptes : Les mourants et leur famille, fossoyeurs, chasseurs de morts - vivants, personnes en deuil.

Ceux qui considèrent que la mort est un stade nécessaire du cycle de la vie et non quelque chose d’atroce sont les disciples préférés de Kelemvor. Il s’agit le plus souvent d’humains qui éprouvent un certain réconfort à veiller à ce que la mort et le chaos n’aillent pas de pair. Bien souvent, ce sont des gens sensibles mais dotés d’un grand sens pratique. Creuseurs de tombes, pleureurs, embaumeurs, tailleurs de pierre et graveur de stèles funéraire prient tous Kelemvor, de même que les parents des défunts et le clergé du Seigneur des Morts. De plus, la plupart des temples de Cyric qui vénéraient autrefois Myrkul se sont ralliés à la cause de Kelemvor et le prient avec autant de ferveur qu’ils en montraient à Myrkul puis à Cyruk. Ces convertis sont le plus souvent maléfiques, mais ils se rapprochent de la neutralité au fil des années. Dans le cas contraire, ils quittent le clergé pour aller trouver une autre confession plus proche de leur nature.

L’Eglise est majoritairement constituées de clercs, qui réconfortent les mourants, administrent l’extrême-onction, apportent leur aide lors des funérailles puis, par la suite, lorsqu’ils s’agit de mettre en ordre les affaires du défunt, signalent les ravages causés par la peste ou toute autre épidémie, et enfin veillent à ce que le testament ou les dernières volontés des morts soient respectés. La plupart des dons sont des legs prenant la forme de terres ou de demeures qu’il faut par la suite vendre, louer ou encore administrer dans le cas de propriété agricoles.



Résumé

Kelemvor (quel-ème-vor) est le dieu qui désigne la place de l'essence des morts dans le cycle infini de l'existence. Suivant une voie différente de celle empruntée par son prédécesseur, Kelemvor n'est ni maléfique, ni secret. Il promet aux morts qu'ils seront jugés de manière juste et impartiale. Il est gentil, franc, sérieux et parfois sévère. Son principal défaut est qu'il résout les problèmes par des actes directs sans anticiper les conséquences de sa hâte.
Le clergé de Kelemvor assiste les mourants, les morts et leurs familles. Les adeptes s'occupent des funérailles et s'assurent que les affaires des morts sont réglées correctement. Les adeptes du culte sont donc généralement ceux qui s'occupent d'appliquer les testaments. Le clergé récupère les biens de ceux qui sont morts sans testament ou sans héritiers. Les adeptes de Kelemvor indiquent par des signes universellement connus les endroits ou se développent les maladies. Ils chassent les morts-vivants pour les détruire. Ils recrutent des aventuriers pour détruire des créatures puissantes provoquant trop de morts précoces. Et, rarement, ils offrent une mort rapide et sans douleur à ceux pour qui elle ne peut être une véritable délivrance.
Les prêtres de Kelemvor prient lorsque le soleil se couche. Ils ont des jours saints annuels lors de la Rencontre des boucliers et au moment de la Fête de la lune. Les cérémonies accomplies lors de ces deux festivals impliquent de raconter l'histoire des morts de manière à ce que tous puissent se souvenir d'eux. Le reste des rituels du culte concerne les morts, les funérailles et les veillées funèbres. Ils préfèrent généralement renvoyer les morts-vivants plutôt que de les intimider.
Les prêtres de Kelemvor se multiclassent parfois en nécromanciens ou en rôdeurs, utilisant leurs connaissances pour traquer ou détruire les morts-vivants.

Dogmes

Kelemvor souhaite que ses fidèles comprennent que la mort fait partie intégrante de la vie. Ce n’est pas une fin, mais un commencement ; pas un châtiment, mais une nécessité. Elle n’est ni fourbe ni traitresse ni chaotique. Bien au contraire, elle est tout ce qu’il y a d’ordonné.

Les prêtres de Kelemvor n’ont pas pour mission de semer la mort et la destruction. Bien au contraire, ils essayent d’aider les autres à mourir avec dignité, mais lorsque leur heure est arrivée. Mais, de même qu’ils ne cherchent pas à hâter la venue de la mort, ils s’élèvent contre ceux qui font tout pour prolonger leur existence au-delà de la normale et sont donc opposés à ces créatures d’origine magique que sont les liches.

Voici le discours que Kelemvor tient à ses novices : « La mort n’est qu’un stade de la vie. Ne la crains pas, ne cherche pas à la fuit et ne la crois pas mauvaise. La redouter reviens juste à te livrer toi-même à ceux qui peuvent te tuer. Meurs avec dignité, sans colère et sans chercher à devenir un mort-vivant. Vénère les morts pour ce qu’ils ont accompli de leur vivant et ce qu’ils ont apporté sur Féerûne, car les oublier reviendrait à oublier où nous sommes désormais et comment nous en sommes arrivés là. »

Les fidèles de Kelemvor sont convaincus qu’il en va de leur devoir sacré de se rendre auprès des mourants, car leur dieu souhaite qu’aucun humain ne décède sans être accompagné par l’un de ses prêtres. C’est Kelemvor qui détermine où va ensuite l’essence des morts dans le grand cycle de la vie, et il convient de préciser qu’en tant que Grand Guide, c’est à lui qu’il revient de conduire les défunts jusqu’à leur existence suivante.

en résumé:

Comprenez que la mort fait partie de la vie. Il ne s'agit pas d'une fin, mais d'un commencement. In ne s'agit pas d'un châtiment mais d'une nécessité. La mort est un processus dans lequel il n'y a nulle tromperie, nulle dissimulation, nul hasard. Aidez les autres à mourir avec dignité lorsque viendra le moment, mais pas avant. Dressez vous contre ceux qui voudraient artificiellement prolonger leur vie au-delà des limites naturelles, comme les morts-vivants par exemple. Honorez les morts, car leurs actes accomplis de leur vivant ont fait de Faerûn ce qu'il est aujourd'hui. Les oublier, c'est oublier où nous sommes et pourquoi nous nous y trouvons! Faites en sorte que, dans tout Faerûn, nul humain ne meurt de mort naturelle sans un prêtre de Kelemvor à ses côtés.

Activités quotidiennes

Les prêtres de Kelemvor réconfortent les mourants et veillent à ce que ceux qui meurent seuls aient droit à une sépulture. Ils administrent l’extrême-onction et aident les proches du défunt à mieux comprendre ce que la mort a de naturel et d’inévitable. Lorsque quelqu’un meurt seul, sans héritier ni partenaire commercial et sans avoir fait de testament, ses biens sont réquisitionnés par l’Eglise, ce qui lui permet de financer cette activité. Mais cela ne signifie pas, bien au contraire que les prêtres de Kelemvor se livrent au pillage de tombes.

Epidémies, monstres sanguinaires et invasions sont combattus par le clergé car personne ne doit mourir avant son heure. Lorsqu’un dragon en maraude ou tout autre monstre pose des problèmes, les prêtres doivent trouver des aventuriers capables de résoudre la question. Dans le cas où certains souffrirent atrocement et où la mort ne pourrait que les délivrer, les prêtres de Kelemvor ont le devoir de mettre un terme à leurs souffrance, et ce, aussi rapidement et de manière aussi indolore que possible.

Les mort-vivants sont un véritable affront pour Kelemvor. Il convient de les détruire ou de leur permettre de mourir vraiment. Pour ce faire, les prêtres ne doivent pas hésiter à les traquer activement. Ils peuvent faire appel à des compagnons pour mener cette tâche à bien, car il faut mettre un terme par tous les moyens possibles à ce terrible péché qu’est la non-vie. Même si les membres du clergé sont capables de commander les morts-vivants, leurs directives se résument bien souvent à « Retourne à ton tombeau et dors éternellement », sauf cas de force majeure. Kelemvor n’a jamais pris position officiellement pour dire que les morts-vivants d’alignement bon devaient subir un sort différent des autres, mais certains temples ou prêtres sont particulièrement laxistes à leur sujet, préférant se concentrer sur les morts-vivants maléfiques et ceux qui ont le plus de chances de se multiplier.

Tout prêtre de Kelemvor peut se voir assigner une sainte mission par son dieu ou ses supérieurs, e qui l’obligera à partir à l’aventure. Ces élus défendent le reste du clergé, tuant lorsque cela est nécessaire.

Festivités et cérémonies

La plupart des gens connaissent les rites de l’Eglise pour y avoir déjà assisté : le Passage est une cérémonie toute simple que le prêtre accomplit à la mort de quelqu’un, appelant ainsi Kelemvor pour qu’il ait conscience de la venue du défunt, lequel a enrichi l’humanité par sa simple existence et mérite bien cette marque de reconnaissance.
La Lamentation aux Morts est un rituel similaire mais plus important ; il se déroule sur un champ de bataille ou dans un village ou une forteresse en ruine, bref, en un lieu où beaucoup de gens sont morts peu de temps auparavant.

Les prêtres sont également chargés d’accomplir la Cérémonie du Souvenir, qui s’effectue le matin, et le Daeum, qui débute à la nuit tombée. La Cérémonie du Souvenir mélange chants et prières ; elle réunit généralement les parents du défunt à coté de sa tombe. Quant au Daeum, ou Remerciement au Guide, il fête la force du Seigneur des Morts et de son clergé, ainsi que le but qui les guide. Seuls les fidèles y prennent part. C’est au terme de ce rituel que les possessions du défunt sont distribués à ceux qui sont présents, mais aussi qu’une manifestation de Kelemvor dispense faveur ou missions saintes.

Les deux grandes fêtes calendaires de l’Eglise de Kemevor sont la rencontre-des-Boucliers et la Fête de la Lune. Lors de ces deux cérémonies, les prêtres du Juge des Damnés racontent les Actes des Morts pour la grandeur des ancêtres ne soit jamais oubliées. Il arrive également parfois qu’ils rappellent à la vie les héros d’antan dont les Royaumes ont grand besoin. Lors de ceux deux fêtes, tout prêtre de Kelemvor utilisant la communication avec les morts peut parler aussi longtemps qu’il le souhaite avec le défunt de son choix. De plus, il instaure une véritable conversation, pas une succession de questions auxquelles le mort ne peut répondre que par oui ou par non.

Tenues

Les clercs de Kelemvor portent générallement une robe d'un gris laiteux et une cape à capuche de même couleur. Bien que sobre, leur robe est également de qualité : systématiquement unie, elle n'est jamais relevée par le moindre liseré et s couleur est toujours sombre. Si besoin est, ce vêtement peut être porté sur l'armure. La balance qui orne le badge au centre de la robe indique également son rang : ses plateaux sont couleur fer pour les novices, argentés pour les prêtres confirmés et dorés pour ceux de haut rang.

Lorsqu'un prêtre de Kelemvor part à l'aventure, l'Eglise lui confie bien souvent un loup gros enchanté qui lui permet, lors qu'l le met, de bénéficier de l'infravision et du pouvoir de détéction des morts-vivants. Il s'habille de maniére pratique et choisit son armure en fonction de la mission qui lui a été confiée. Il doit toujours arborée le symbole de son dieu de maniére visible.

Ordres affiliés

Les chevaliers de l'ordre éternel

Torminatrice
Méchante meujeu en chef

Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33

http://domsoriel.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum