Domaine de Soriel
Bonjour ! Mettez vous dans l'ambiance du serveur, une playliste se trouve en haut de la page

Baine [Dieu Supérieur - Loyal Mauvais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Baine [Dieu Supérieur - Loyal Mauvais]

Message  DM-Soriel le Lun 13 Juin - 14:53

Le Staff a écrit:Sur simple demande de Wizards Of The Coast, nous retirons ces posts.

Baine
Le seigneur noir, La main noire, Le seigneur des ténèbres



Dieu supérieur
Alignement : Loyal mauvais
Attribution : Haine, tyrannie, peur
Domaines : Destruction, Haine, Loi, Mal, Tyrannie
Domaines NWN: Destruction, Mal
Arme : Morgenstern
Adeptes : Conquérants, guerriers et moines, tyrans, magiciens

Baine était le dieu maléfique le plus connu et le plus craint de tous les royaumes. Même pendant sa "mort", son clergé lui a survécu, bien que la plupart de ces fidèles se soient ralliés à la cause de Cyric, Iyachtu Xvim, voire Gargauth, Talos ou Talona. En effet, entre 1369 et 1372, les bainites n'ont plus reçu le moindre sort du seigneur noir ou de Cyric (à moins qu'il ne se convertissent au culte de ce dernier).

L'église de Baine était dominée par les magiciens, surtout dans la région de château-Zhentil. La présence de tant de mages dans les rangs du clergé et l'influence détenue par l'ambitieux Fzoul chembryl avaient provoqué un schisme bien avant le temps des troubles. Il en avait résulté une terrible rivalité entre les deux branches du culte: la faction orthodoxe (qui ne comprenait pratiquement que des prêtres) et celles que l'on disait transformée (où l'on trouvait un grand nombre de mages).

L'église de Baine connut plusieurs changements brutaux dans les années qui suivirent la mort de son dieu. Juste après le temps de troubles, le gouffre qui séparait les orthodoxes des transformés s'élargit encore plus. Cyric s'empara de la sphère d'influence de Baine, en continuant d'octroyer des sorts aux prêtres de ce dernier dans l'espoir de les convertir à sa cause. Les orthodoxes considéraient que Cyric était le nouveau nom de Baine, dont les pouvoirs avaient cru pour englober ceux de Myrkul et de Bhaal. Pour leur part, les transformés soutenaient que le seigneur noir était mort et que Cyric était le nouveau dieu des querelles. Dans les deux cas, les bainites vénéraient d'avantage le rôle du ténébreux que le dieux lui même. Ils ont donc rapidement constitué le clergé de Cyric, avec la quasi totalité des fidèles de Bhaal et la majorité de ceux de Myrkul.

Mais certaines secte ultra-orthodoxe existaient encore, tel le culte de Baine ressuscité. Présente dans les Sélénae, cette faction soutenait que Baine était toujours vivant et que Cyric l'Usurpateur serait châtié pour avoir oser s'octroyer les pouvoir du seigneur noir (de même que ceux qui avait déserté ce dernier)

Dans leurs errements, ces entêtés étaient bien incapables de comprendre que c'était Cyric qui leur accordait leurs sorts, de même qu'aux autres bainites. Une telle mystification ne pouvait en effet que plaire au prince des mensonges, qui espérait bien en plus, rallier ces fanatiques a sa cause.

Trois ans après la guerre des dieux, la quasi totalité des prêtre de Baine s'était converti au culte de Cyric, même si nombre d'entre eux s'obstinaient à le vénérer comme le nouveau Baine. Cyric finit par perdre patience et déclencha une terrible inquisition contre les Sélénae. La Mort-De-Baine commença à château-Zenthil avant de se généraliser dans tout Féérune. Plusieurs mois durant, les affrontement se multiplièrent tandis que l'on brûlait tout les temples du dieu mort. Cette terrible croisade s'acheva par la mort de presque tous les bainites de château-zhentil, mais le culte du seigneur noir persista tout de même (il était toutefois devenu très marginal et les prêtres devaient se cacher). Cyric continua à octroyer des sorts aux rares bainites restant, pour des raisons qu'il est le seul à connaître. Un petit groupe de château'Zhentil se tourna vers Iyatchu Xvim, préférant que le fils du dieu succède à son père plutôt que de se tourner vers Cyric.

Sept ans après la Mort-De-Baine, Cyric détruisit château-Zhentil. A la fin de l'année 1368, quelque fidèles de Cyric se convertir au nouvellement promus Iyachtu Xvim, qui avait réussi à s'établir en Géhenne
Parmi eux se trouvait l'un des prêtre les plus influent de Baine, Fzoul Chembryl, qui déserta apparemment Cyric pour encourager (et peut être diriger) le culte naissant de Iyachtu Xvim. Pour les quelques survivants du culte de Baine Ressuscité, Xvim est la réincarnation du ténébreux. Quelques groupes de bainites existent encore, mais ces individus ne reçoivent plus le moindre sort. La plupart obéissent au grand impercepteur, qui se terre depuis la mort de son dieux. Il y a fort à parier que ces récalcitrants se convertiront eux aussi bientôt au culte d'un autre dieux.

En théorie, le Grand Impercepteur était le plus puissant serviteur mortel de Baine (nombre d'entre eux sont toujours "vivant", sous la forme de Baine-liche), mais ce n'était pas toujours le cas, et ce, même s'il bénéficiaient de la reconnaissance officiel du soutient du Seigneur Noir. Bien avant le début du temps des troubles, Fzoul Chembryl de château-zhentil avait pris la tête de la rébellion. Après avoir fait scission de l'autorité centrale, Fzoul s'empara du mouvement qu'il avait fondé. Pour le récompenser de sa témérité, Baine le posséda directement lorsque de la déchéance des dieux décrété par Ao le projeta sur Féérune. Mais les schismes on toujours été fréquent au sein de la religion bainites, comme en atteste le culte de Baine Ressuscité, l'église orthodoxe de Baine, la Véritable église de Baine et l'ancienne église de Baine, pour ne citer qu'eux. Le seigneur noir tolérait ces querelles intestines car elles forçaient les prêtres à ce surpasser tout en étant pleinement dans sa nature.

Les prêtres du culte étaient connus sous le nom de virtuose de la terreur. Ils constituaient près de 10% du clergé et était pour la plupart confiné a un niveau modeste. Certain prêtre du culte opéraient en dehors de la hiérarchie du clergé. il s'agissait principalement d'aventurier ou d'ermites qui rêvaient que constituer leur propre base avant de détruire leur rivaux.

Les novices étaient appelé esclaves, du moins jusqu'a ce que Baine s'adresse à eux lors d'une vision ou par le truchement d'un autel vivant. A ce moment, ils devenaient frères/soeur attentifs/ves, c'est à dire prêtre à part entière. La progression se faisait selon les rangs suivants: Terrible adepte, fidèle serviteur, fouet consentant, menace masqué, croc noir, main du châtiment, griffe vigilante, mort masqué, noir fléau, haut fléau et profond mystère. Ce titre était détenu par tous les membres du clergé ayant atteint le 12ème niveau. Pour ne pas se montrer insultant, un prêtre de ce niveau devait donc appelé ses supérieurs très profonds mystères, parmi les titres individuel des très profonds mystères connus on recense: grand vigile, seigneur/dame des mystères, seigneur/dame de la main, Impercepteur, sombre impercepteur, haut sanguinaire, grand inquisiteur et grand impercepteur. Ce dernier titre mis à part, tous étaient choisit par celui qui les portait, mais il devait être ensuite confirmé par l'usage (C’est à dire reconnu par un prêtre de rang supérieur).

Les bainites s'appellaient uniquement par leur titre, sauf lorsqu'il était nécessaire de s'appeler par un nom pour éviter toute confusion. Il fallait s'agenouiller ou s'incliner devant un supérieur, ou encor embrasser ces bottes (tout dépendait du rang du prêtre à qui l'on s'adressait et surtout de ces souhaits).lorsqu'il se trouvait en présence d'individus extérieur au clergé, ils s'appelaient par leur nom générique de frère/soeur fidèle, à moins de se trouver en présence d'un supérieur important, auquel cas on préférait le titre de frère/soeur terreur.

Les prêtre s'enorgueillissaient de leur clarté d'esprit et d'élocution, ainsi que de leur capacité a agir vite. Le sarcasme et l'autorité étaient préféré aux cris, perte de sang-froid et autre comportement incontrôlé. Deux prêtre ennemis jurer pouvaient avoir l'air de nobles poli débattant d'un sujets sans conséquence, jusqu'au moment ou l'un d'eux passait à l'action (ce qui se traduisait généralement par la mort de l'autre)

Toutefois, une nuit de Mi-Hiver, en 1372 CV, tous les anciens prêtres de Baine reçurent une vision où Iyachtu Xvim se faisait consumer par un feu infernal, et où le Seigneur Sombre sortait des cendres de son propre fils. Quelques mois plus tard, Baine avait reconstitué ses forces, l'entièreté du clergé de Xvim s'étant reconverti. Féérune attend de pied ferme le retour du Mal.

Résumé

Baine (bé-ne) est le tyran ultime. Il est viscéralement maléfique et malicieux et il ne se complait que dans la haine et la peur. Toutefois, il ne se montre que rarement et préfère agir indirectement, influençant des innocent ou ses adeptes afin de détruire ses adversaires de loin. Il rêve de contrôler tout Faerûn et de dominer ou de détruire toutes les autres divinités. Actuellement, il est cependant prêt à s'allier temporairement avec certaines d'entre elles afin de faire avancer ses objectifs.

Le clergé de Baine s'est finalement stabilisé après les boulversements liés au retour du dieu. Désormais, presque tous les anciens adeptes de Xvim sont désormais affiliés à Baine. On compte même quelques anciens adeptes de Cyric au sein du clergé de Baine. Au sein du culte, la hiérarchie cléricale règle les problèmes par des réflexions froides et claires, jamais en se laissant emporter par la fougue ou le feu du moment. Les prêtres et les adeptes de Baine tentent d'accéder à des positions de pouvoir et d'influence dans tous les royaumes de Faerûn afin de remettre, un jour, le monde entre les mains de leur dieu. Ils travaillent subtilement et patiemment pour diviser les forces de leurs ennemis. Ils agissent délicatement de manière à favoriser leur ascension sociale ainsi que celle des alliés de leur culte. En dépit de leur attitude pondérée et calme, les adeptes de Baine n'hésitent toutefois pas à avoir recours à des actions rapides et violentes si elle peuvent s'avérer décisives pour la poursuite de leurs objectifs.

Les prêtres de Baine prient à minuit. Le culte de Baine n'a pas de jours saint basé sur un quelconque calendrier. Les rituels importants sont simplement accomplis lorsqu'un prêtre de haut rang le décide. Ces rituels impliquent généralement des tambourinage, de sourdes mélopées, des chants impies ainsi que le sacrifice d'être intelligents qui auront été préalablement humiliés, torturés ou rendus fous par les atroces traitements dont ils auront été victimes.
Les prêtres de Baine se multiclassent généralement un guerrier, moines ou chevaliers noirs.

Histoire/Relations

Mortel ayant accédé au status de divinité après avoir remporté un jeu de hasard avec le dieu Jergal, Baine fut tué par Torm à la surface du monde jusqu'à ce qu'il soit tué par Torm durant le Temps des Troubles. Toutefois, Baine est parvenu à renaître en reprenant possession du corps de son propre fils demi-démon, Iyachtu Xvim (fils par ailleurs conçu à cet usage). Il a ensuite récupéré ses attributions, volant à Cyric une partie des siennes. Après avoir acquis la peur, Baine a accédé au status de divinité supérieure. Il a récemment retrouvé ses anciennes alliances avec Loviatar, Mask, Malar et Talona. Il déteste tout particulièrement Heaum, Lathandre, Mystra, Oghma et les divinités de la Triade. Il apprécie aussi fort peu Cyric.

Dogmes

Les fidèles de Baine étaient persuadé que ceux qui s'attiraient les foudre du seigneur noir mourraient plus rapidement (et dans de plus terrible tourment) que les idiots qui vénéraient d'autres dieux, destiné à subir un jour ou l'autre la loi de Baine. Tous les bainites devaient obéir corps et âmes a la parole de leur dieu (transmise par leurs supérieur) et propager la "sombre terreur de Baine".

Ce dernier murmurait ce discours en rêve à tous ces initiés: "ne sers personne d'autre que moi. Crains moi toujours et assure toi que les autres me redoute plus encore. La main noire finit toujours par abattre ceux qui se dressent contre elle. Défie-moi et tu mourras. Et ta mort elle même t'apprendra la loyauté, car je te forcerais alors à m'obéir. Soumets toi à moi, car ce n'est qu'ainsi que tu obtiendras la puissance que tu recherches. Ceux qui ne bénéficient pas de mes conseils finissent toujours par laisser échapper le pouvoir qu'ils détiennent."

Activités quotidiennes[/b]

Baine souhaitait devenir le maître du monde, pour que tout Féérune puisse connaître sa tyrannie. Les membres de son clergé avait pour mission de prendre le pouvoir un peu partout, sans hésiter, si besoin était, à prendre la tête d'un groupe, d'une ville ou d'un royaume pour déclarer la guerre aux voisins et ainsi ramener plus de terre sous le contrôle de la main noire. Haine, querelle et destruction devaient être généralisé, mais de manière contrôler (il ne fallait en aucun cas favoriser le chaos).Mieux valait dominer ces subordonnés que de les inciter à ce rebeller, mais la discorde limité était préférable a la stabilité. Cruauté, torture et mutilation était tacitement encouragé, mais ceux qui se faisaient prendre à accomplir de telles atrocités en payaient le prix, à moins qu'ils n'aient si bien servit Baine en propageant la terreur que personne n'oserait les accuser. Les bainites de rang supérieur devait être obéis en toute chose. Les fidèles devaient obéir subtilement et patiemment (mais sans jamais cesser leur effort) pour s'insinuer dans toutes les organisations et communauté existantes (guilde, village villes, cours royales, armées, confréries, royaumes et sociétés). Les lois de Baines devaient être suivit à la lettre, mais celle qui était décidé par d'autre n'avait pas la moindre valeur.

[b]Festivités et cérémonies religieuses


Aucun rituel bainite ne correspondait à une date calendaire, saisons ou autres phases de la lune. ils avaient lieu quand les prêtre responsable le décrétait et on leur donnait une multitude de noms. Il fallait prier Baine avant de combattre, boire ou manger (ce qui permettait de remercier le dieu de permettre à ces fidèles de connaître ces expériences).

Les cérémonies se déroulait dans le noir (le plus souvent de nuit et en extérieur), à la lumière de la lune, de torche ou de sort. On réquisitionnait également des ruines ou des cavernes. Les fidèles se réunissaient autour de l'autel noir, qui pouvait être un bloc d'obsidienne ou de pierre peinte ou recouvert d'une étoffe noire, ou encore n'importe quel autre objet au-dessus duquel flottait une main de Baine en pierre noire (lorsque cette dernière était incapable de lévité seul, un magicien ou un prêtre muni de l'objets magique adéquate se chargeait de l'aider) Lorsqu'il n'y avait pas de main de Baine, un trône noir et inoccupé faisait toujours face à l'autel noir. Les rituels s’accompagnaient de roulement de tambour, de prière commune et, parfois de chants. Des créatures pensantes étaient également systématiquement sacrifiées, après avoir été humilié puis torturées. Une fois qu'elles avaient montré leur peur du Ténébreux, elles étaient mis à mort à coup de fouet, à moins que la main de Baine ne daigne venir elle même la broyer.

Ordres affiliés

Les chevalier du gantelet noir sont un ordre militaire de croisé et d'horreur casqué voué à Baine.
avatar
DM-Soriel
Méchante meujeu en chef

Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33

http://domsoriel.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum