Domaine de Soriel
Bonjour ! Mettez vous dans l'ambiance du serveur, une playliste se trouve en haut de la page

Aurile [Déesse mineure - Neutre mauvais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aurile [Déesse mineure - Neutre mauvais]

Message  Torminatrice le Lun 13 Juin - 14:05

Le Staff a écrit:Sur simple demande de Wizards Of The Coast, nous retirons ces posts.

Aurile
Vierge de glace, Aurore glacière, La déesse du froid



Déesse mineure
Alignement : Neutre mauvais
Attributions : Froid, hivers
Domaines : Air, Eau, Mal, Tempête
Domaines NWN : Air, Eau, Mal
Arme : Hache d'arme
Adeptes : Druides, archontes élémentaires, géants du givre, habitants des régions froides, rôdeurs.

Aurile est crainte et on lui rends hommage dans l’espoir que cela amoindrira la sévérité des hivers qu’elle impose sur Féerûne. Trappeurs, mineurs et habitants du Nord, barbares du Grand Glacier, mais aussi occupants des régions limitrophes la vénèrent pour apaiser son courroux. Depuis quelques années, les hivers sont de plus en plus longs et froids, ce qui explique que les prières à Aurile se multiplient, comme le préconisent ses prêtres. Quelques clans de géants du givre sont dirigés par des chamans qui l’adorent.

Prêtres et prêtresses d’Aurile arpentent Féerûne de long en large. On les voit lus fréquemment dans les Terres Gelées, mais ils sont de plus en plus nombreux à s’aventurer dans les contrées du Mitan. Le clergé d’Aurile comprend quelques hommes dans ses rangs, mais la déesse est presque exclusivement servie par des femmes. L’organisation de l’Eglise est tout, sauf stricte et ses membres sont libres de se déplacer et d’agir indépendamment. La plupart des prêtes se font jusque appeler par le titre Main d’Aurile ou Fils/Fille du Gel, sauf dans les temples , où chacun reprends son titre honorifique normal. Par ordre d’importance, ceux-ci sont :


* Postulant
* Frisson
* Vent de Glace
* Sœur/Frère des tempêtes
* Doigts de Givre
* Dame/Seigneur du Froid
* Dame/Seigneur du Grand Hiver
* Grande Main de Glace



En raison de leur immunité contre le froid normal, prêtres et prêtresse d’Aurile gambadent souvent dans la neige en habits d’été, quand ils ne se baignent pas dans des cours d’eau glacée au cœur de l’hiver. Cette faculté fait qu’ils ont besoin de nettement moins manger que la normale, et il n’est pas rare qu’ils se promènent dans les terres du nord en pleine tempête de neige, alors que les gens ordinaires se calfeutrent chez eux. Certains gagnent beaucoup d’argent en acceptant d’apporter des médicaments, des messages ou des provisions aux endroits coupés du reste du monde par la fureur de l’hiver.

Résumé

Aurile est une divinité du Mal capricieuse et orgueilleuse. Elle a un cœur de pierre et s’assure l’adoration de ses disciples en entretenant le règne de la terreur. Elle ne connaît ni l’amour ni les nobles sentiments ni l’honneur. Elle aime jouer avec ceux qui l’offensent, les piégeant au milieu de tempêtes de neige avant de les rendre fous en leur offrant des visions d’un foyer chaud et confortable. Elle affiche une beauté froide et mortelle, en quelque sorte celle d’une femme insensible, à jamais préservée dans un bloc de glace.

L’Église d’Aurile n’est pas très organisée, ce qui explique que ses prêtres parcourent le pays en toute indépendance. Ils font en sorte que tous craignent leur divinité et son clergé (notamment pour couper court aux attaques auxquelles ils sont confrontés) en exploitant la rigueur de l’hiver. Ils acquièrent richesse et influence en menant à bien des tâches dont nul autre ne saurait se charger au pire de l’hiver, mais également en protégeant par magie ceux qui sont soumis aux rigueurs du climat hivernal. Les prêtres offrent à leur déesse une partie de leurs richesses en les lançant dans la neige pendant une tempête, ou bien en les jetant dans des crevasses ou anfractuosités de rivières gelées. Durant les mois les plus froids, les prêtres d’Aurile doivent persuader un individu de prier la déesse comme il sied, en implorant sa miséricorde, et de la glorifier pour la purification par le froid qu’elle offre. Cette prière doit durer aussi longtemps qu’il est nécessaire à un morceau de glace plus gros que la main du suppliant pour fondre contre sa peau. Elle doit être récitée en extérieur et de nuit si possible. Pendant l’hiver, chaque prêtre d’Aurile doit également terrasser une créature au moins par le froid. Cela permet généralement au prêtre de mettre la main sur de la nourriture ou de se débarrasser de l’un de ses ennemis.

Les prêtres et druides d’Aurile prient pour obtenir leurs sorts à minuit ou quand la température se trouve à son plus bas niveau durant la journée. Pour ce faire, ils s’allongent dans la neige ou dans un cours d’eau glacé, toute la nuit si possible. La nuit de l’Hiver fatal constitue le moment le plus sacré de l’année. Toute la nuit, les prêtres célèbrent une fête durant laquelle ils exécutent la danse de la glace, qui permet non seulement de s’amuser mais également de convertir de nouveaux disciples. La Venue et l’Ultime tempête sont deux rituels de fête, durant lesquels les prêtres invoquent ensemble de mugissantes tempêtes de glace pour marquer le d~but ou la fin de l’hiver. Pour rallier ce clergé, il faut subir le rituel de l’Étreinte, au cours duquel l’initié court toute la nuit dans le blizzard, simplement vêtu de bottes, d’une chemise fine et de peintures corporelles représentant les symboles d’Aurile, sans bénéficier de la moindre protection magique. Aurile accueille alors en son sein ceux que le froid ne tue pas.
Nombre de prêtres et de druides se multiclassent en disciples divins, archontes élémentaires ou rôdeurs.

Histoire/relations

À l’instar de Malar, d’Umberlie et de son supérieur, Talos, Aurile compte parmi les dieux de la fureur. Dernièrement, Talos a miné une grande partie de son pouvoir. En représailles, elle fait de l’hiver une saison particulièrement rigoureuse dans le Nord. Elle peut compter sur Umberlie, mais elle méprise Malar, qui le lui rend bien. Elle a entrepris de dérober sa puissance au somnolent Ulutiu, sans pour autant le réveiller. Dans quelques années, quand elle l’aura tué, elle continuera d’accorder des sorts en son nom.

Dogmes

Voici la mission que reçoit chaque prêtre d’Aurile :
« Couvre toute la terre de glace. Eteins le feu partout où tu le vois brûler. Laisse entrer le vent et le froid : abats les coupe-vents et creuse des trous dans les murs afin que mon souffle puisse entrer partout. Fais apparaître les ténèbres pour cacher le soleil maudit pour que le froid que je crée puisse subsister éternellement. Ne prends la vie d’une créature arctique que si tu n’as pas d’autre choix : les autres, tu peux les tuer si tu le souhaites. Fais en sorte que tout Féerune me craigne. »
Les prêtres d’Aurile doivent la prier et chanter ses louanges dés qu’ils ressentent le souffle d’un vent froid. Il leur faut s’arranger pour que toutes les créatures craignent ou vénèrent leur maîtresse et pour généraliser le froid afin que tout le monde connaisse Aurile et tremble à la seule mention de son nom. Ils ne doivent jamais lever la main sur un autre prêtre de la déesse.

Activités quotidiennes

Les prêtres d’Aurile font tout leur possible pour que l’on craigne leur déesse, et ce, en mettant à profit les rigueurs de l’hiver. Ils essayent également de s’enrichir en effectuant des tâches dont les autres sont bien incapables au cœur de l’hiver et en faisant appel à leur magie pour protéger contre le froid ceux qui les payent ou leur obéissent. Ils offrent une partie de leurs richesses à Aurile en les éparpillant autour d’eux en pleine tempête de neige, à moins qu’ils ne préfèrent les cosigner dans une crevasse ou un cœur d’eau gelé.
Lors des mois d’hiver, Aurile exige de ses prêtes qu’ils convertissent au moins un individu chacun. Ce dernier doit implorer la pitié de la déesse et demander avec ferveur la « purification par le froid » qu’elle offre à tous ses fidèles. Cette prière doit durer plus longtemps qu’il ne faut à un bloc de glace plus gros que la main du suppliant pour fondre au contact de sa peau nue. Elle s’effectue en extérieur et de préférence de nuit. Durant l’hiver, chaque prêtre doit également tuer au moins une créature par le froid. En général, ce rituel sert à nourrir les fidèles ou à éliminer un ennemi personnel du prêtre.

Festivités et cérémonies

La nuit du solstice d’hiver est l’événement majeur pour le clergé d’Aurile. Elle est fêtée par de longues heures de danse sur glace, au cours desquelles les prêtres s’amusent, tout en faisant leur possible pour convertir d’autres mortels.

Les postulants reçoivent une certaine instruction concernant la déesse, suite à quoi ils doivent se prêter au rituel le plus sacré d’Aurile s’ils veulent être admis dans son clergé : l’Etreinte. Cette cérémonie très personnelle peur se dérouler à n’importe quelle période de l’année mais, si elle a lieu en été, le mortel doit partir dans le Grand Nord ou les montagnes pour y trouver une tempête de neige.

L’Etreinte consiste en une course folle dans la tempête. Le postulant doit courir, uniquement vêtu de bottes et d’une fine chemise. S’il ne périt pas de froid, il est secouru par la déesse, laquelle lui donne l’Etreinte.Par la suite, les prêtres prient généralement en privé, en s’allongeant dehors toute la nuit, dans la neige. L’été, ils s’immergent jusqu’au cou dans l’eau la plus froide qu’ils trouvent, le plus souvent en s’allongeant dans un torrent de montagne. Ce n’est pas le biais de visions qu’Aurile réponds à leurs interrogations et leur donnes ses instructions.

Il existe deux cérémonies toutes simples que les prêtres célèbrent avec une grande frénésie : à l’occasion de la Tempête Prochaine et de la Dernière Tempête, ils se réunissent pour faire usage de leurs sorts tous en même temps, et ainsi générer la plus grosse tempête de neige qui soit. Ils la lancent ensuite sur la ville ou la région de leur chois, pour marquer la venue de l’hiver ou, au contraire, ses derniers soubresauts.

Tenues

Les prêtres d’Aurile portent une robe du blanc le plus pur, bordée par un liseré bleu. Ils se ceignent la taille d’une large bande d’étoffe gris pâle dans laquelle ils glissent leur hachette de glace, qu’ils doivent porter pour toute cérémonie. L’arme arbore le symbole d’Aurile. Un serre-tête vient compléter l’ensemble

Lorsqu’ils parent à l’aventure, la plupart des prêtres d’Auriles conservent au moins leur serre-tête, leur ceinture et leur hachette de glace. Comme ils sont immunisés aux effets du froid, ils choisissent généralement des habits seyants, même s’ils sont en contradiction avec climat. Ils ne s’encombrent jamais d’habits lourds ou de matériel de couchage préférant voyager léger pour bénéficier d’un maximum de mobilité.

Ordres affiliés

* Le Culte du Givre est une société qui recherche l’anneau du givre
* Les Sorcières du Givre sont des magiciennes qui cherche et crée des magies liées au froid et cherchant le codicille de l’Infinie Blancheur

Torminatrice
Méchante meujeu en chef

Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33

http://domsoriel.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum