Domaine de Soriel
Bonjour ! Mettez vous dans l'ambiance du serveur, une playliste se trouve en haut de la page

Khal

Aller en bas

Khal

Message  DM-Soriel le Mar 17 Oct - 12:29

Khal
Le Tyran, le Gantelet Noir, le Bourreau



Alignement: Loyal Mauvais
Alignement des Fidèles: Loyal Mauvais, Neutre Mauvais
Attributions: Haine, Tyrannie, Peur, Cruauté, Corruption politique, Souffrance, Ténèbres, Oubli, Secrets, Connaissance, Mal.
Domaines: Haine, Loi, Mal, Tyrannie, Charme, Duperie, Chaos, Force, Guerre, Jugement
Domaines nwn: Mal, Duperie, Force, Guerre, Connaissance
Armes: Morgenstern, Épée longue, Fouet Barbelé, Siangham
Adeptes: Conquérants, Combattants, Tyrans, Arcanistes, Politiciens corrompus, Barbares, Soldats, Espions, Gardes, Bourreaux, Esclavagistes, Assassins, Nihilistres, Roublards, Maîtres des Ombres,


Khal est le dieu maléfique par Excellence. C'est un être sombre et torturé qui préfère pour ses rites l'obscurité du coeur de la nuit. Il maintient son culte dans une discipline de fer, strictement hiérarchisé, une mécanique soigneusement huilée où l'obéissance, la compétence et la loyauté envers Khal sont essentielles, voir vitales. Les faibles sont systématiquement rejetés ou éliminé selon l'insulte que représente leur incompétence aux yeux de leur maître.
C'est une entité qui aime l'ordre et que ses fidèles lui soient loyaux. Il tolère les luttes de pouvoir au sein de son culte tant que celles-ci endurcissent ses fidèles et ne nuisent pas à l'ordre au sein de celui-ci: les choses doivent se passer soit discrètement, soit dans les règles. Car c'est en obéissant à des lois dures, soumis à des sanctions sévères, que l'on devient puissant et craint par les masses. Aussi, chaque transgression doit demeurer parfaitement invisible et toujours servir les intérêts du culte : le peuple doit être gouverné d'une main de fer, craindre ce qu'il ne voit pas et trembler devant ce qu'il voit. Son unique espoir demeure dans la soumission et l'obéissance aveugle aux préceptes de Khal et à ses servants.
La foi en Khal est à deux vitesse. Il y a la terreur imposée en public et celle, invisible, venue de la nuit. Les fidèles de la main noire sont d'autant plus craints qu'ils sont pour la plupart anonymes. On dit qu'une fois l'obscurité tombée, ils peuvent surgir de n'importe où pour accomplir les desseins de leur sombre maître. Il arrive aux agents de la main noire de se faire passer pour des agents d'autres divinités, le temps de faire tomber leurs ennemis dans un piège, pour leur révéler au dernier moment l'identité de leur maître pour accroitre leur crainte et leur désespoir.

Activités quotidiennes

Khal apprécie le sacrifice douloureux de ses ennemis et des traitres au culte, particulièrement les jours saints. Mais il apprécie autant corrompre les individus bons et justes à sa cause, en usant de logique et d'arguments réalistes. Il ne ment pas pour convaincre, il n'en a pas besoin: Khal ne désire-t-il pas changer le monde, en faire un endroit sûr où l'ordre règne?
Khal, outre une loyauté absolue, exige de ses fidèles qu'ils gardent les secrets du culte. L'exécution attend ceux qui mentionnent les sujets sensibles dans un lieu public ou non sécurisé. Toute fuite d'information verra ses détenteurs tenus pour responsables et châtiés en conséquence. Le moindre des secrets du culte est jalousement gardé.
Les fidèles appartenant à la main de fer, ainsi qu'une petite partie des magiciens, affichent leur foi au grand jour. Ils sont le visage du culte et doivent avoir une attitude impeccable. Ils sont tenus de faire honneur au culte en montrant un respect strict des lois Shaadiennes et de faire preuve d'un sens de l'honneur dans leurs actes publics. Les autres sont tenus au secret tant que cela sert leur dieu. Révéler l'identité d'un membre du culte sans autorisation est passible d'un châtiment sévère allant jusqu'à l'exécution.
Les prêtres et chevaliers de l'effroi prient à minuit pour obtenir leur sort. Cette cérémonie est solitaire, où le fidèle soumet ses dernières réussites au nom du culte à Khal en échange de ses faveurs.

Les prêtres de Khal prient pour obtenir leurs sorts à minuit. Cette prière est personnelle et solitaire.
Les offices ne sont pas quotidiens. Ils sont organisés lorsqu'un sacrifice est offert au dieu, pour donner un avertissement où à la veille d'une opération de membres du culte pour demander la bénédiction de Khal.

Organisation et Culte

Les fidèles de Khal sont recrutés parmi les nantis qui s'ennuient, s'ils possèdent quelque potentiel, les êtres désabusés pas la noirceur du monde, les êtres en proie au désespoir, les puissants au coeur noir et ceux qui vivent dans le noir, fuyant la lumière. Durant leur apprentissage, ils subiront nombre de souffrances, destinés à les endurcir physiquement, au point où ils ont pour réputation de savoir rester concentrés alors qu'ils se vident de leur sang. Le second but de ces traitements est de leur inculquer la discipline et l'obéissance à leurs supérieurs nécessaires à la bonne tenue du culte. Le troisième est de leur apprendre la haine et leur interdire tout autre espoir que ceux accordés par Khal - généralement des récompenses suite à des missions réussites. La souffrance, selon la manière dont elle est infligée et reçue, peut devenir autant une récompense qu'une punition. De ce fait, les fidèles de Khal sont extrêmement résistants à la torture.
Chaque fidèle se doit d'accroître son influence personnelle, celle du temple et de Khal par extension.

Le clergé est dominé par les prêtres, parmi lesquels on compte hommes et femmes en nombre égal, les deux ayant des chances de promotion tant qu'ils se montrent capables et dévoués. Mages, roublards, guerriers, chevaliers de l'effroi, assassins, moines, maître des ombres, rôdeurs,... tous ceux qui présentent des capacités intéressant l'une des trois branches du clergé y sont acceptés, avec des chances égales de promotion. La seule place réservée à un prêtre étant celle d'impercepteur, le haut prêtre de Khal et dirigeant du culte.
Les trois ordres sont:

- La main noire: il s'agit d'un ordre dont les membres ne sont pas connus en dehors du temple. Ces gens sont responsables d'espionner et de ramener des informations au culte. Khal apprécie que l'on infiltre les lieux les plus divers pour lui rapporter tout ce qui pourrait servir à augmenter le pouvoir et la position du culte dans Shaad autant que d'obtenir du pouvoir sur ses opposants. Ils ont également pour mission de se rapprocher le plus possible de personnages puissants pour les influencer.

- La main de fer: l'ordre est formé par le gros des prêtres et des combattants au service du clergé, saints ou non. Il compte autant de prêtres que de guerriers ou chevaliers de l'effroi. Cet ordre est la main armée du culte. Ses membres peuvent intégrer librement l'armée ou le guet de Shaad, afin de prouver le soutient du culte à la cité et y affermir sa position. Certains de ses membres refusent de laver sur leur armure les traces de sang ennemi, qu'ils conservent pour honorer Khal de leurs victoires. Les plus experts en torture sont généralement très demandés par la cité lorsqu'il faut obtenir des informations sur les prisonniers.

- La main rouge: cet ordre rassemble les magiciens au service de Khal. Ils sont encouragés à monter les échelons de la haute tour et d'y gagner en influence. La cité étant dirigée par des magiciens, leur mission est des plus importante et déterminante pour accroître la position du culte au sein de Shaad. Seuls quelques membres de la main rouge affichent leur foi au grand jour, donnant l'illusion d'être en petit nombre.

Histoire:

Khal est apparu tout d'abord à trois prêtres s'étant perdus depuis quelques années dans les brumes. Une prêtresse de Baine, une de Loviathar et un prêtre de Shar. Chacun avait pour particularité de toujours accomplir leurs rites et de vivre selon les enseignements de leur divinité tutélaire. Ces trois prêtres eurent la même vision, celle de leur divinité qui les exhortait à la rejoindre au même endroit, le manoir d'un noble situé dans ce qui est aujourd'hui le quartier religieux. L'image se fondait ensuite en celle de Khal, leur divinité leur ordonnant de le suivre comme ils l'avaient suivi toute leur vie durant. S'ensuivraient récompenses ou châtiments le jour venu, selon les actes qu'ils auraient accomplis pour eux à Shaad. Le maître des lieux, un chevalier au coeur particulièrement pur selon le dogme de Khal, aurait reçu lui aussi une vision divine et embrassé la foi de Khal. Il a fait raser sa maison, donné tous ses biens au culte et fait construire le temple sur le lieu de sa propriété. Les esclaves et l'architecte seraient morts peu après l'achèvement des travaux, aussi nulle information sur l'agencement des lieux n'a filtré en dehors du culte.
Des visions de Khal apparaitraient parfois à des fidèles de Garagos perdus dans les brumes, qui rejoignent la main de fer dans l'espoir de batailles et de pillages, mais ceux-ci ne sont guère appréciés et traités comme de la chair à canon.
Il arrive à Khal de s'allier à Kharme, parfois à Hermès selon les circonstances. Il Hait particulièrement Thor, Le Prince et Magus. Il méprise Hiva qu'il prend pour une entité frivole indigne d'intérêt.

Festivités et cérémonies:

- Le sacrifice rituel: les suppliciés doivent répondre à plusieurs critères. Ils auront de la valeur aux yeux de Khal en fonction de ce qu'ils auront accompli à l'encontre des desseins du dieu, de sa position sociale, de sa valeur aux yeux de ses ennemis, de ce que sa perte leur infligera comme douleur. Le suplicié doit être longuement préparé par des tortures mentales et physiques, pour être finalement sacrifié lorsqu'il cèdera à la douleur où à la peur.

- Le baiser de la nuit: Les fidèles les plus riches et puissants dans Shaad organisent régulièrement des fêtes orgiaques où ils font montre de largesse envers leurs invités, parfois pour les convaincre de conclure des accords préparés de longue date. Nourriture, boisson et danse s'y trouvent en abondance. Ils y invitent généralement quelques recrues potentielles parmi les nantis et les y observent pour estimer la possibilité d'une conversion.

- la cérémonie du lien: la veille de la fête de la lune, les Khalistes se réunissent pour commémorer le jour où eut lieu la vision divine reçue par les premiers fidèles. Un sacrifice doit impérativement avoir lieu.

Dogme:

Sers moi, loyalement, fidèlement et sans jamais me remettre en question et tu connaîtra le pouvoir. Ton unique espoir est dans ta foi envers Khal. Mes serviteurs doivent être forts compétents; la force n'est rien sans la subtilité. Sois fort et sache te montrer séduisant quand il le faut pour attirer à moi les puissants de ce monde. Sache aussi parfois te laisser gagner par la pitié, mais que tes actes de bonté soient imprévisibles, que nul ne sache quand tu achèvera le faible ou le relèvera. Chaque acte de bonté doit avoir une utilité.
La souffrance doit te forger, non te briser. Elle est la récompense des épreuves et ton éternelle compagne.

Asservis les faibles et offre moi tes plus puissants ennemis. Leur souffrance doit être le châtiment de Khal dont tu te fais l'instrument. Que nos ennemis craignent et haïssent la puissance visible de notre ordre... et qu'ils soient terrifiés par nos ombres. Ce qu'ils ne voient pas, ne connaissent pas de nous doit, rester un vaste mystère. Vos coups de force doivent être éclatants et vos complots insoupçonnés; les secrets du culte sont sacrés. Punissez de mort ceux qui nous trahissent où révèlent nos secrets. Répandez la parole de Khal et la puissance du culte dans tous les niveaux de la société, sans bruit et sans cris, ainsi la domination de Khal sera totale.
avatar
DM-Soriel
Méchante meujeu en chef

Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 34

http://domsoriel.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum